J’avais espéré quand vous êtes arrivés au pouvoir que vous auriez eu le courage de faire mettre par exemple le prix d’achat au producteur sur une salade ou sur un kilo de carotte ou de pommes .
C’était être bien naïf , les distributeurs continueront à faire ce qu’ils veulent: vive la liberté du renard dans le poulailler, je m’occupe de ce qui me regarde et les vaches seront bien gardées .
girard