Dans l’Obs cette semaine, rubrique « à lire »

La ligne Gorce

Peu connu du grand public, Gaëtan Gorce est un peu le Jiminy Cricket du
PS. Une petite voix qui rappelle aux socialistes les saines évidences
qu’ils avaient fini par oublier. Dé missionnaire de la direction du
parti après l’échec de la présidentielle – «quand on perd, on s’en
va», répète-t-il souvent -, le député de la Nièvre vient de rédiger un
véritable bréviaire de la rénovation. On y découvre aussi, au détour de
quelques portraits, un auteur à la plume aussi drôle qu’assassine.

«Choisir ! Lettre ouverte à ceux qui veulent encore espérer de la
gauche», Lignes de Repères, 160 p., 16 euros : dans le Nouvel Observateur (30 oct. – 5 nov.) p.68.

Laisser un commentaire