Voilà il me semble le sujet qui fait mal .Le doigt a été mis sur le point sensible,mais qu’un gestionnaire comme Monsieur Nicolin puisse ne pas savoir dépasse l’entendement -il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir-il va rester chocolat.
Donc il faut prendre acte : dire que la gestion financière de notre pays est désastreuse que la situation est calamiteuse, » c’est dire n importe quoi « .
Alors il est indispensable de le dire , le redire et le dire encore car devant la France ils finiront bien par l’admettre ,ne pouvant faire autrement.
girard