On ne peut être que d’accord avec ce texte et cette proposition de loi. Pour se faire établir un passeport il faut ,comme le chevreau, montrer patte blanche dans une mairie possédant le matériel, pour ce qui est de la reconnaissance par l’iris la machine nous a à l’œil.
Il est bon que tout soit préciser pour éviter d’éventuelles dérives, tant que l’homme pourra contrôler la technique on limitera la casse.
rené girard