Socialistes de cœur et de conviction Rejoignez « Le Temps des Cerises »…

(CERcle des Incorrigibles Socialistes et Eco-Socialistes) 

En marge des primaires, qui tournent à la foire aux vanités, parce que nous avons plus que jamais besoin d’indépendance d’esprit, d’une parole libre mais fondée sur des principes solides, nous vous proposons un nouveau mouvement qui aura vocation à réunir tous ceux qui ne se résignent à aucune fatalité, qui croit plus que jamais à l’actualité d’une idée socialiste débarrassée peut-être de ses scories mais pas de son ambition de transformer nos sociétés au nom de la justice et de l’égalité.

Au moment où d’autres se mettent « en marche » pour nous éloigner de ce que nous sommes, nous vous proposons de nous mettre « en mouvement », c’est-à- dire de nous rassembler pour reprendre le chemin des idées dans le sillon tracé par ceux qui, avant nous, crûrent au matin. Aussi nous vous invitons à nous rejoindre et à partager et faire partager cet appel à nous réunir…

Appel à ce qu’il reste (encore et toujours) d’irréductibles socialistes ! 

Le vent a tourné, la mode a changé.

L’idée socialiste n’a plus bonne presse, y compris parmi ceux dont elle est pourtant censée définir l’identité politique…..

Eh quoi ! vouloir fixer des limites au marché, refuser de communier dans l’adoration des grands patrons, juger choquant leurs traitements mirobolants, penser que les citoyens restent les mieux placés pour décider de leur destin, croire en la capacité des hommes à s’entendre pour faire progresser l’égalité, préférer la fraternité à l’égoïsme, la coopération à la concurrence, ne sont-ce pas là de vieilles lunes ?  S’opposer à la fatalité de ces mots en té

(rentabilité compétitivité, flexibilité…), est-ce lutter vainement contre l’esprit du temps, sinon contre le sens de l’histoire ?

Quelle perversité au fond que de prétendre que la gauche à tout prendre ne peut être que du côté des Petits… pas des Puissants.

Démagogie ? Populisme ? Entêtement coupable et ringard ?

Et bien, tant pis ! Assumant notre décalage, nous nous déclarons, contre tous, dirigeants prétendus d’une gauche absente, éditorialistes ou encore penseurs en cours et médiatiques, « d’incorrigibles socialistes  » !

Nous voulons même en faire un cercle, comme celui autrefois dressé par les pionniers pour résister aux attaques indiennes ! Pour en redéfinir puis en revendiquer l’idée !

Ne sommes-nous pas d’ailleurs plus nombreux qu’on pourrait le croire ?

Certes, ce n’est peut être plus dans le parti du même nom qu’il faut les y chercher, mais qu’importe. Nul doute d’ailleurs qu’il y ait encore dans le mouvement qu’unifia Jaurès plus que des résidus des vielles et mauvaises pensées. On ne jette pas sans peine des décennies de générosité intellectuelle, de fraternité humaine, de volontarisme politique. En tout cas pas sans résister comme à son insu, presque instinctivement aux nouvelles maximes de la « réussite »…

Nous en appelons donc à toutes les bonnes volontés, bonnes âmes y compris… ce qui exclut d’emblée les apparatchiks de tous poils, les porte-paroles stipendiés des différents pouvoirs comme ceux qui cachent leur renoncement derrière des formules creuses comme social-démocrate ou progressiste, qui ne veulent plus rien dire !

Comment s’y reconnaître ? Rien de plus simple !

Vous continuez à aimer le service public, à y voir le meilleur moyen de lutter contre les inégalités, de garantir l’accès aux soins ou à l’éducation ?

Vous êtes des nôtres !

Vous aimez le dialogue, gardez le goût des idées, de la controverse, chérissez la démocratie, mieux encore la souveraineté populaire ?

Vous êtes des nôtres !

Vous croyez au progrès humain, c’est-à-dire à la possibilité de mettre les forces économiques, matérielles, technologiques extraordinaires qui sont aujourd’hui en mouvement au service du mieux-être de tous et non du profit de quelques uns ?

Vous êtes des nôtres !

Vous vous inquiétez du dérèglement climatique, de la diminution de la bio-diversité, et y voyez la main d’un modèle productif qui se nourrit de l’exploitation éhontée de nos ressources naturelles comme hier de celle des salariés ?

Vous êtes des nôtres !

Vous croyez encore à ces naïvetés que sont la générosité à l’égard des autres, migrants, réfugiés, victimes des guerres et des conflits ?

Vous êtes des nôtres !

Pour vous « expliquer, réfléchir, comprendre » n’est pas excuser ?

Vous êtes des nôtres !

Les mots « solidarité », « partage » vous parlent plus que « réussite »

et « notoriété » ?

Vous êtes des nôtres !

Enfin l’histoire de ce prétendu petit pays qu’est la France, l’évocation de ses combats, comme de ses fautes, vous fait vibrer ?

Vous y voyez l’inspiration d’une Europe plus juste, libre de ses choix et dégagée de l’emprise des Puissances ?

Vous êtes des nôtres !

Vous ne pensez pas que l’histoire soit finie, que tout a été dit, que l’espoir est une illusion, la volonté collective une menace, la transformation du monde une utopie ?

Vous êtes des nôtres !

Vous êtes un incorrigible socialiste !

Mais surtout ne vous soignez pas ! C’est une souche saine qu’il vous faut au contraire cultiver ! Et qui ne peut aussi prospérer et donner ses meilleurs résultats qu’en groupe !

Alors rejoignez-nous et soyez à la fois socialiste et incorrigible.

L’un parce que l’autre !

 

Marc Crépon, philosophe.

Charles Fiterman, ancien ministre.

Gaëtan Gorce, sénateur.

Si vous êtes intéressés et que vous souhaitez nous rejoindre, vous pouvez vous inscrire à l’adresse gorce.gaetan@wanadoo.fr

 

2 réflexions sur « Socialistes de cœur et de conviction Rejoignez « Le Temps des Cerises »… »

    Excellente harangue (dans le sens littéraire du terme, il va de soi). Un peu longue, mais nécessaire, pour comprendre votre démarche. Tout est dit dans, ce, votre intelligent, « post « … En français, contribution. Je constate donc après lecture assidue, que je suis des vôtres… Cependant : « chat échaudé craint l’eau chaude… et, froide « , et plutôt 2 fois qu’une : Jospin et Hollande (je mets à part F. Mitterrand), je tiens à garder ma liberté chérie, de citoyen. Donc mis à part quelques réponses à vos posts, je ne tiens pas à m’engager plus… Seul, l’avenir, si celui-là me le permet, sur le plan santé, le décidera. Avec mes salutations d’homme de Gauche, déçus par les Socialistes (pas tous), de Gouvernement qui ont tourné le dos aux principes même de la République, avant tout principe socialiste.

    Merci de ce message que nous prenons comme un encouragement. Votre prudence est légitime mais votre intérêt est déjà un pas.
    Bien à vous
    LTC

Laisser un commentaire