« sa division entre ses 2 tendances historiques me semble inéluctable : d’un côté une droite libérale, financièrement rigoureuse et européenne »
Ceci est également vrai de la gauche. Il y a en effet une gauche libérale, financièrement rigoureuse et européenne. Et lorsque « la » gauche arrive au pouvoir, c’est en fait cette gauche-là, celle de Schroeder, de Blair de Zapatero, qui gouverne.
Que faut-il en conclure? Que la droite et la gauche libérale ont vocation à gouverner ensemble, comme cela commence à se faire en Europe avec la nomination de gouvernements d’union nationale (en Grèce, en Italie, peut-être bientôt de nouveau en Allemagne)?
Merci de bien vouloir publier ce commentaire car il importe vraiment de reconnaître que la gauche est elle-même profondément divisée et qu’en son sein chacun doit désormais choisir son camp.